Pour les professionnels: +33 (0) 6 46 35 24 48
Se connecter

Débats

Débats et controverses sur la protection de l’enfance
2018


Un vif débat sur l’efficacité et les conceptions de base des dispositifs de protection de l’enfance s’est ouvert en septembre 2018, à la suite de la publication du livre « Le Massacre des innocents, les oubliés de la République « . Ce livre, publié sur Amazon, est écrit par Michèle Créoff, vice présidente du Conseil national de protection de l’enfance, et ancienne directrice de l’enfance au conseil général du Val-de-Marne et par la journaliste Françoise Laborde. Il critique vigoureusement le fonctionnement actuel des institutions et fait 19 propositions. Les auteurs lancent par ailleurs une pétition relayée par différentes personnalités comme la philosophe Sylviane Agacinski ou l’animateur de télévision Nagui demandant au gouvernement la mise en oeuvre de ces 19 propositions.

Parmi les critiques énoncées à l’égard du système actuel, on peut lire :

70 % des enfants placés n’ont aucun diplôme, alors même que l’Etat dépense pour eux 44.000 euros par an et par enfant, c’est-à-dire le prix d’un collège d’élite »

« 40 % des SDF de moins de 25 ans sont d’anciens enfants placés qui sont « renvoyés » de toutes les structures d’accueil le jour de leurs 18 ans « parce que c’est la loi ».

A la suite de cette publication, l’Organisation nationale des éducateurs spécialisés (ONES) exprime son désaccord avec ce qu’elle perçoit comme un manque d’impartialité de la vice présidente du CNPE et annonce sa mise en retrait provisoire du CNPE. L’ONES explique qu’elle avait décidé participer aux travaux du CNPE « en particulier en raison de l’objectif affiché de dépasser les idéologies sclérosantes et réductrices qui s’opposent dans le champ disciplinaire de la protection de l’enfance »