Pour les professionnels: +33 (0) 6 46 35 24 48
Se connecter

unaf

Le verdict de la Cour des comptes est sévère


La représentativité de l’Union nationale des associations familiales (UNAF) – créée en 1945 et qui a pour vocation de promouvoir, défendre et représenter les intérêts des familles auprès des pouvoirs publics , déjà médiocre, continue de s’éroder, alors qu’elle a beaucoup élargi les domaines de ses interventions sans avoir défini de stratégie.

Bien que dotée de prérogatives fortes, elle ne s’est pas mise en situation d’assumer ses responsabilités de tête de réseau des UDAF, qui exercent les mêmes missions au niveau local et gèrent en outre très souvent des services sociaux (protection juridique des majeurs en particulier).

Sa légitimité est dès lors plus qu’incertaine. Le financement public de l’UNAF et des UDAF est par ailleurs insuffisamment contrôlé. UNAF et UDAF bénéficient notamment d’une dotation annuelle, en progression continue, prélevée sur les ressources de la branche famille de la sécurité sociale, qui s’élevait à 28,4 M€ en 2015. La Cour considère que l’UNAF devrait adopter une gestion plus modeste, piloter fermement son réseau départemental et être plus rigoureusement encadrée par sa tutelle ministérielle. Elle formule quatre recommandations en ce sens ..

En savoir plus..